• Global Biodiversity Protection
  • Eco-Tourisme, voyager responsable
  • Green Living, vivons éco-responsable
  • Université de la Biodiversité, initier l’avenir
  • Green Art, l’art éco-engagé
  • Eco-Gardes, les protecteurs de la biodiversité
  • Green Jobs

Chers amis

ivetaafrique

« Je ressens une énorme sensibilité pour la biodiversité »
Je suis Iveta SEIDLOVA, fondatrice et présidente de Global Biodiversity Protection depuis septembre 2009 R.N.A. : W783001386/SIRET: 821766953 00011, Loi de 1901.

Je suis née en République Tchèque.
J’ai été élevée à la campagne avec ma sœur dans une ferme, à une vingtaine de kilomètres à l’Ouest de Prague dans une région où Il y a beaucoup de forêts. Mes grands-parents étaient déjà portés vers la protection de la nature, mon grand-père allait beaucoup en forêt, sa femme était paysagiste, notre éducation est celle d’une famille fortement familiarisés avec l’environnement, la terre.

Mon père dont j’étais très proche, travaillait comme ingénieur des eaux et forêts, il était passionné, et il m’a initié à beaucoup de notions, sur la planète, les animaux, mais aussi l’histoire, l’astronomie et la préhistoire. Il m’apportait de magnifiques livres illustrés sur ces différents thèmes.
Le soir dans le parc, il me parlait des constellations d’étoiles, de l’environnement. C’était magique et très enrichissant.
J’ai donc baigné dans un contexte profondément imprégné du respect de la nature et de la biodiversité. Je partais souvent avec lui en forêt. Ma mère s’intéressait beaucoup au jardinage, les gens admirent son jardin botanique. A 6 ou 7 ans, j’étais déjà très éveillée.
L’une de mes deux sœurs est elle-même paysagiste. A la campagne on fait du vélo, on court dans la nature, on grimpe aux arbres, on fait forcément du sport. Aujourd’hui j’ai développé une énorme sensibilité pour la biodiversité, j’ai compris la nécessité pour l’homme de préserver la Terre et de vivre d’une façon saine. Je me suis complètement investie dans ce projet auquel j’apporte une sensibilité globale et une énergie considérables qui fait de moi naturellement le moteur de l’Association.
Après avoir commencé des études littéraires, j’ai rapidement été remarquée, commençant une carrière de mannequin à Paris dès l’âge de 18 ans. J’ai suivi des cours d’Histoire de l’Art à l’école du Louvre. J’ai compris que l’Humanité a laissé des messages importants concernant la planète et l’avenir de l’évolution. Dès le Néolithique, et jusqu’à l’ère moderne, l’humain s’est exprimé dans ce sens à travers sa vision de la nature et de l’Univers sous différentes formes artistiques.
Aujourd’hui je parle cinq langues et je suis toujours fascinée par le monde des sciences, de l’astronomie et de la biodiversité.
Comme mannequin, j’ai eu le privilège de voyager dans le monde entier, d’être confrontée à la variété des cultures et des espèces et de rencontrer des gens passionnants, très sensibles à l’état de la planète, ainsi que des décideurs de tout premier ordre avec lesquels j’ai eu l’occasion d’échanger sur les grands défis auxquels l’Homme est aujourd’hui confronté. Au cours de mes différents entretiens, ces interlocuteurs ont attiré mon attention sur la nécessité de préserver la biodiversité, confortant ainsi mes propres convictions.
Aujourd’hui je suis particulièrement sensible au risque présenté par le réchauffement climatique de la planète et entend mener un combat fondé sur une approche scientifique (action basée sur des faits avérés et vérifiés), afin que s’instaure dans le monde, une civilisation plus évoluée, plus « verte » et plus saine.

J’ai toujours été hypnotisé par l’amour de la science, l’astronomie et de la biodiversité.
Nous pouvons tous constater que notre planète souffre aujourd’hui d’une perte de la biodiversité!
Cette dernière sous-tend le fonctionnement des écosystèmes dont nous dépendons pour la nourriture et l’eau douce ou de l’air propre, la santé et la protection contre les catastrophes naturelles ou même méga-catastrophes. La protection de la biodiversité apporte une contribution substantielle à modérer l’ampleur du changement climatique et permet de réduire le plus possible ses effets négatifs, en fournissant des écosystèmes terrestres.
Les conséquences de cet échec collectif, si ce n’est pas rapidement corrigée, seront graves pour nous tous! « Nous avons besoin d’une nouvelle vision sociale et la visibilité de la biodiversité, une planète saine et un avenir durable pour tous »
Je suis profondément engagée dans ce projet. J’ai la conviction que la conscience et le cœur sont notre seule possibilité de retrouver le sens réel de la vie pour tous …. C’est ce qui m’a amené à devenir la Présidente de Global Protection de la biodiversité.

Merci de partager cette vision

IN NATURE WE TRUST
Iveta Seidlová / Président et fondateur

logo4

 

 

 

 

But de l’association :

Conservation, utilisation et protection durable des ressources naturelles, comprenant les plantes, les animaux, les gisements minéraux, les sols, l’eau potable, l’air non pollué, les sources d’énergie fossiles, telles que le charbon, le pétrole et le gaz naturel.

La protection des espèces menacées, lutter contre la déforestation, soutenir le développement des pays tout en préservant les ressources naturelles : comment concilier toutes ces problématiques essentielles pour notre avenir ? Notre projet s’inscrit dans le cadre des recommandations du sommet de Kyoto (entré en vigueur à partir de 2005) sur l’environnement qui a été suivi par le sommet mondial de Copenhague (du 7 au 18 décembre 2009) Le Bénéfice global de notre Projet : Conduire la nouvelle génération a envisager différemment sa relation à son environnement de manière à établir une relation respectueuse avec la Planète, qui permettra à l’humanité de développer une nouvelle civilisation noble , qui s’inscrira dans un développement universel, harmonieux et durable.Concerné par les crises de la biodiversité dans le monde et d’autres problèmes environnementaux. GBP travaillera principalement à la protection de la faune et de la flore, les océans et les rivières. notamment en Afrique.

La GBP se concentrent fortement sur 4 des 17 objectifs de développement durable #13, 14, 15 et 17 ; Protéger la planète – Prendre des mesures urgentes pour combattre le changement climatique et ses impacts. Vie sous l’eau – Conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour un développement durable. Vie sur terre – Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, gérer durablement les forêts, combattre la désertification, arrêter et inverser la dégradation des terres et stopper perte de biodiversité. – Des partenariats efficaces entre les gouvernements, le secteur privée la société civile sont nécessaire pour programme de développement durable réussi.

*Les Objectifs de développement durable est le nom couramment utilisé pourles dix-sept objectifs établis par les États membres des Nations unies .En 2015, les pays ont adopté l’Agenda 2030 pour le développement durableet ses 17 objectifs de développement durable.En 2016, l’Accord de Paris sur le changement climatique est entré en vigueur.Le 1er janvier 2016, les 17 objectifs de développement durable de l’Agenda2030 pour le développement durable – adoptés par les dirigeants mondiauxen septembre 2015 lors d’un sommet historique des Nations Unies – sontofficiellement entrés en vigueur.Au cours des quinze prochaines années, avec ces nouveaux objectifsuniversellement applicables à tous, les pays vont mobiliser les efforts pourmettre fin à toutes les formes de pauvreté, lutter contre les inégalités et luttercontre le changement climatique, tout en s’assurant que personne ne soitlaissé pour compte.

Déontologie :

GBP s’interdit toute ingérence politique auprès des Etats et autres Collectivités son approche est purement humaniste et fondée sur le respect de la liberté d’opinions et du pluralisme de cultures, lequel, pense t’elle, contribue positivement au développement humain et à la préservation séculaire des territoires.

A ce titre, GBP, structure non sectaire et soucieuse d’efficacité, n’exclut a priori aucun contributeur, Etat ou Entreprise.

Pour autant, GBP se réserve le droit de choisir librement ses domaines d’intervention géographiques et de refuser des dons, à l’aune de sa Charte déontologique, qui s’inscrira en conformité avec les principes fondant la Charte des Nations Unies.

Au titre de ses principes, GBP établira d’autre part une « barrière de Chine » entre ceux qui,
par leurs dons, contribueront à son financement et ceux qui, au sein de son Comité Directeur,
prendront, en toute transparence, les décisions d’orientation stratégique et d’engagement des dépenses.

        

Causes VIEW ALL

Partenaires

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options